Les locaux commerciaux ou d’entreprises

Qui est concerné ?

Le service public France Rénov’ Nouvelle-Aquitaine peut être mobilisé par les propriétaires ou locataires d’un bâtiment (ou d’une partie de bâtiment) à usage tertiaire s’il fait moins de 1 000 m2 et donc n’est pas assujetti au Dispositif Eco-Energie Tertiaire. Sont concernés :

  • les  commerces
  • les locaux d’artisans
  • les bureaux
  • les locaux de stockage
  • les bâtiments de restauration et d’hébergements
  • les locaux des entreprises de santé humaine et d’action sociale
  • les locaux de l’enseignement privé
  • les locaux des activités récréatives privées.

Chaque parcours reste unique et pourra être précisé avec votre conseiller France Rénov’ Nouvelle-Aquitaine.

Les étapes du parcours de rénovation

  • 1

    Définir vos besoins avec une vision globale intégrant :

      L’amélioration énergétique du bâtiment et de vos équipements ou de vos process et usages

      L’évolution de votre activité et vos besoins futurs

  • 2

    Réunir tous les documents utiles

      Plans des locaux, liste des équipements

      Factures d’énergie, d’eau… sur les 3 dernières années

      Bilans d’activités

  • 3

    Trouver votre conseiller près de chez vous

  • 4

    Effectuer avec votre conseiller un état des lieux de votre situation et prendre connaissance des actions possibles :

      Le conseiller France Rénov’ se déplace dans vos locaux et vous apporte un conseil personnalisé. Il vous remet un pré-diagnostic qui doit vous permettre notamment de disposer des éléments suivants :

      – récapitulatif de la situation

      – état des lieux de la qualité des parois extérieures

      – propositions de travaux et estimations budgétaires associées

      – récapitulatif des aides existantes et des programmes d’accompagnement

      – conseils énergétiques à appliquer dans l’entreprise (usages et process)

      – information sur les obligations légales (utilisation du R22, extinction nocturne…)

      – fiches d’aides thématiques (compréhension des factures d’énergies, achat groupé d’énergie, énergie renouvelable, compteur d’énergie…)

      – chiffrage des économies d’énergie possibles, en kWh et en euros

      – modèle de cahier des charges

      – outils de suivis.

  • 5

    Poursuivre avec un diagnostic énergétique ?

      Si vous souhaitez poursuivre en réalisant un diagnostic énergétique, ou élargir votre champs de réflexion à d’autres sujets, votre conseiller pourra vous orienter vers d’autres programmes portés notamment par les CMA et CCI, comme les programmes CEE, « TPE & PME gagnantes sur tous les coûts », Diag Eco-Flux, etc, lorsque cela est cohérent avec la démarche que vous souhaitez entreprendre.

  • 6

    Adopter les bonnes pratiques dans les usages

      La diminution des consommations passe également par l’adoption de bonnes pratiques dans les usages qui nécessitent de sensibiliser et de mobiliser tous les salariés de l’entreprise. Il est essentiel également de suivre ses consommations dans la durée, pour identifier toute anomalie ou dérive éventuelle.

Découvrir les rénovations réussies

Maison individuelle

Rénovation énergétique globale d’une maison en pierre, en Charente

Consommation énergétique

  • A
  • B
    Après
  • C
  • D
  • E
  • F
  • G
    Avant

Budget rénovation

Montant des travaux

37000 €

Taux de subvention

40 %

Travaux réalisés
Isolation Ventilation Murs Système de chauffage Menuiseries
Maison individuelle

Rénovation d’une maison des années 1930

Consommation énergétique

  • A
  • B
  • C
    Après
  • D
  • E
  • F
    Avant
  • G

Budget rénovation

Montant des travaux

36000 €

Taux de subvention

40 %

Travaux réalisés
Isolation Ventilation Murs

Découvrez les aides pour les maisons individuelles

Toutes les aides

La réglementation

Découvrir