Il existe plusieurs moyen d'adapter son logement aux effets du changement climatique

Adapter son logement au changement climatique

Les conséquences du changement climatique

Selon le rapport des scientifiques du GIEC, le climat en France s’est réchauffé de 1,4°C depuis 1900, avec une accélération ces dernières années. Aujourd’hui, nous pouvons en constater les effets : canicules, feux de forêts, sécheresses, tempêtes et inondations. Les impacts du changement climatique en Nouvelle-Aquitaine ont également été étudiés.

Le réchauffement climatique est responsable d'une multiplication des sécheresses en France

Pour lutter contre ce changement climatique, deux types de réponses sont nécessaires :

  • Agir sur la cause en diminuant nos émissions de gaz à effet de serre et notamment en rénovant les logements
  • S’adapter face aux évènements extrêmes ou récurrents.

Des solutions sont déjà mises en œuvre par les pouvoirs publics mais il est possible d’agir au niveau individuel en mettant en place des actions dans son quotidien et notamment sur son logement, afin de vivre mieux dans un environnement en évolution.

Quelles solutions face aux surchauffes estivales ?

Quelques mesures permettent d’éviter les surchauffes estivales sans consommer davantage d’énergie :

    • Privilégier l’isolation des murs par l’extérieur et isoler sa toiture en utilisant des matériaux biosourcés comme de la laine de bois
    • Choisir des enduits de couleur claire pour les façades
  • Ventiler son logement la nuit ou à minima le soir et le matin
  • Empêcher la chaleur de rentrer : installer des volets extérieurs notamment en bois et penser à les fermer dès que le soleil pénètre dans le logement
  • Poser des casquettes ou des treilles au-dessus des fenêtres exposées sud
  • Utiliser la végétation environnante pour protéger votre logement du plein soleil en été et apporter de la fraîcheur : plantation de haies ou d’arbres notamment à l’ouest, à feuilles caduques pour qu’ils ne constituent pas un écran l’hiver
  • Réduire les sources de chaleur intérieures en éteignant ou en utilisant moins les appareils électriques (ordinateurs, fours, sèche-linge, plaques de cuisson…)

Préférer une terrasse en bois plutôt que maçonnée, et l’équiper d’une pergola ou d’un store pour la protéger du soleil.

L'installation d'une pergola en bois permet de créer des espaces de fraicheur

Préserver l’eau et limiter les ruissellements

Il est important de supprimer les gaspillages d’eau potable : 

En réparant les fuites, en installant des réducteurs de débit sur les robinets, un récupérateur d’eau de pluie dans le jardin, en plantant des végétaux nécessitant peu d’arrosage,…

Favoriser l’infiltration des eaux de pluie dans le sol permet d’éviter de contribuer aux inondations lors de pluies violentes. Il est possible pour cela de favoriser les surfaces végétalisées et de mettre en place des dispositifs d’infiltration ou de rétention qui peuvent aussi participer à l’aménagement de votre jardin, comme des zones de fossés herbeux.

Le changement climatique, avec l’alternance d’épisodes de canicules et de fortes précipitations, accentue le risque associé au retrait ou au gonflement des argiles. Si les fortes pluies voient les argiles augmenter de volume, sous l’effet de la chaleur, les sols argileux se rétractent en provoquant des fissures sur le sol ou les murs en cas de fondations inadaptées. En France, plus de 10 millions de maisons sont concernées par ce risque.

Le Conseiller de votre Plateforme France Rénov’ Nouvelle-Aquitaine peut vous orienter sur la solution la plus adaptée à votre logement et sur les précautions à prendre.

Trouvez votre conseiller près de chez vous